groupe 4: Madagascar: littérature

   La Littérature Malgache

 

     On vous propose de la lecture à propos des écrivains malgaches Jean-Joseph Rabéarivelo, Michèle Rokotoson, et David Jaomanoro

 

Jean-Joseph Rabéarivelo

     Un des grands écrivains de Madagascar est un poète. Il s'appelle Jean-Joseph Rabéarivelo. Il était un personnage important dans la reprise littéraire qui s'appelle Mitady ny Very.  Il est connu comme un père de la reprise parce qu'il écrivait en deux langues, français et malgache. Il a montré que l'exploration de la langue est nécessaire. Il n'arrêtait jamais d'écrire en malgache même si l'économie pesait sur lui. Il écrivait au sujet de la mort, de la nostalgie, et de l'amertume vers la société coloniale. Ses premiers poèmes sont inspirés par les auteurs symbolistes.Au sujet du style, un modèle pour lui est Charles Baudelaire, un poète français très célèbre. Les deux auteurs emploient l’esthétique dans leurs textes. Rab n’écrivait aucun poème avec le style militant et traditionnel. Il a crée son propre monde mythique et étrange ou la mort et la souffrance dominent. En plus, la beauté triste, et les corps mutilés sont illustrés dans ses textes.Rabéarivelo avait une telle difficulté à économiser ses finances qu'il se trouvait souvent sans assez d'argent. Ces problèmes étaient le résultat d'une dépendance à l'opium, aux jeux d'argent, et un engouement pour la collecte de livres. De plus, le gouvernement ne l'a jamais permis d'aller vivre à Paris, et ces difficultés l'a conduit dans une profonde déprime. Rabéarivelo s'est suicidé en prenant quelques pilules de cyanure, et dans les "Calepins bleus," il a noté ses derniers moments vivants.On a donné plusieurs raisons pour son suicide, celle qui est la plus connue est sa lutte contre la colonisation, un thème très populaire dans ses textes.

 Voilà une photo du jeune poète en bas:

Jean-Joseph Rabearivelo

                                       On peut voir les œuvres "Presque Songes" et "Traduit de la Nuit" de Rabéarivelo en cliquant ici

 

Michèle Rakotoson

      Un autre écrivain s'appelle Michèle Rakotoson. Elle est née à Madagascar en 1948, mais depuis 1983, elle vit à Paris; elle a quitté Madagascar pour des raisons politiques. Michèle est connue partout dans les pays francophones car elle n'est pas seulement écrivain, mais aussi journaliste (comme son père) et scénariste. Elle a gagné le Grand Prix littéraire d'ADELF des océans indiens et pacifiques pour son livre autobiographique «Juliet au pays» en 2008. Dans ce livre, elle se demande la question de la légitimité du regard de la diaspora quand elle retrouve les lieux de son enfance. Elle écrit ses œuvres en français et en malgache. Elle a commencé à écrire en français pour protester la "Malgachisation" dans les écoles malgaches, où il était obligatoire d'instruire tous les cours en malgache. Ce mouvement n'a pas vraiment marché, parce qu'il y avait une telle pénurie de livres scolaires, et les coûts devenaient très hauts. Néanmoins, le gouvernement a décidé de changer la langue d'instruction encore une fois, et revenir au français. Mais à ce point-là, les professeurs ne savaient plus très bien parler français. En tout cas, Michèle est pour une sorte de "Malgachisation," mais pas quelque chose d'extrême, comme on a fait aux écoles malgaches. Elle vit toujours à Paris, et continue à écrire dans les deux langues. Elle est encore une journaliste et aussi elle ecrit pour la television. 

Michele Rakotoson
Voici le couverture de livre de son autobiographique:

                                                                      On peut lire un interview avec l'auteur en cliquant ici

On peut trouver d'information sur ce livre en cliquant ici

 

David Jaomanoro

     David Jaomanoro est un professeur à Antsiranana et aussi un écrivain bien connu. Il enseigne le français en poursuivant ses études à l'université de la Réunion. Il est devenu assez connu dans son pays et le monde francophone lorsqu'il a publié les poèmes dédiés à Madagascar. Après ses poèmes, il a écrit plusieurs nouvelles qui ont eu un tel succès. Ensuite, Jaomanoro a commencé à s'intéresser au théâtre. En générale dans ses divers œuvres, Il attaque les superstitions et dévoile l'hypocrisie en utilisant l'humour aussi. Il donne une voix aux gens qui normalement n'en ont pas. 

Son premier roman, "Pirogue sur le vide":

On peut lire une biographie de lui en cliquant ici

 

Les références:

http://www.madatours.com/curiosites/jj_rabearivelo/

http://aflit.arts.uwa.edu.au/RakotosonMichele.html

http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=22885

http://www.lehman.cuny.edu/ile.en.ile/indien/paroles.html

http://lodel.item.ens.fr/item/index.php?id=344663

http://www.madaconnection.com/?id=163&id_chapitre=161&titre=Parlons%20Malgache&aff_menu=3

http://www.site-magister.com/symbolis.htm

http://un2sg4.unige.ch/athena/baudelaire/baud_flm.html

 http://www.evene.fr/celebre/biographie/david-jaomanoro-20942.php

http://images.google.com/imgres?imgurl=http://aflit.arts.uwa.edu.au/images/RakotosonDadabe.gif&imgrefurl=http://aflit.arts.uwa.edu.au/RakotosonMichele.html&usg=__viIw4XshlNeUDTEhpMrWuWCBM3w=&h=236&w=158&sz=22&hl=en&start=9&um=1&tbnid=EPe4PaeiIqMsyM:&tbnh=109&tbnw=73&prev=/images%3Fq%3Dmichele%2Brakotoson%26hl%3Den%26rls%3Dcom.microsoft:*%26um%3D1